Livres

Les meilleurs albums de 2018

alt

Les BD, Comics, Mangas et BD jeunesse sélectionnés par les super lecteurs d'Izneo

Vous êtes plutôt "Il faut flinguer Ramirez" ou "Les Nouvelles Enquêtes de Ricochet" ? Ah vous préférez les romans graphiques ? Avez-vous entendu parler de "Mon Traite" de Pierre Allary ? Découvrez vite tout le reste du top concocté par les super lecteur izneo !

Il faut flinguer Ramirez Il faut flinguer Ramirez - Tome 01 - Tome 1

Nicolas Petrimaux

Et si derrière la légende du pire assassin mexicain... Se cachait le meilleur expert en aspirateurs de tous les temps ?Falcon City, Arizona. Jacques Ramirez travaille à la Robotop, une entreprise d’électroménager et l’un des fleurons industriels du coin. Employé modèle, il bosse vite, bien, et sait surtout se faire discret. Pour cause  : il est muet. Sa vie bascule le jour où deux membres d'un dangereux cartel pensent reconnaître en lui l’homme qui a trahi leur organisation par le passé : Ramirez, le pire assassin que le Mexique ait jamais connu. Aussi  étonnant  que cela puisse paraître, sous le chapeau du nettoyeur légendaire se cacherait désormais... un expert en  aspirateurs  hors-pair. Et maintenant que les hommes du cartel l’ont démasqué, ils feront tout, absolument tout... pour  flinguer ce fumier !Pour marquer son entrée au catalogue Glénat, Nicolas Petrimaux livre un hommage réjouissant aux thriller d'action des années 1980. Un récit brutal et sans temps mort servi par une ligne à la puissance cinématographique, convoquant autant le Friedkin de Live And Die in LA que Tarantino ou Rodriguez.

Batman Batman - Tome 2 - The Dark Prince Charming - Tome 2

Marini Enrico

Batman remue désespérément la ville de Gotham pour trouver des traces de la petite Alina, sa fille présumée, enlevée par son pire ennemi, le Joker.  Mais le clown psychopathe se moque pas mal de l'homme chauve-souris : pour lui, c'est Bruce Wayne qui détient la clé de son problème. Et le Joker est prêt à tout pour satisfaire les besoins de sa bien-aimée Harley Quinn. Même à sacrifier la vie d'une petite gamine. Car comme il le dit lui-même : « C'est dans les contes de fées que les histoires finissent bien... et ceci n'en est pas un ! »

Les Nouvelles Enquêtes de Ric Hochet Comment réussir un assassinat - Tome 3

VAN LIEMT Simon

Une série d'assassinats très bien exécutés ensanglante la France. Mais aucun de ces crimes ne semble lié aux autres, jusqu'au jour où Ric Hochet découvre le coupable : un manuel du crime parfait, discrètement placé dans diverses librairies. Reste à découvrir qui est l'auteur de la machination...

Mon traître Mon traitre

Pierre Alary

Antoine est un luthier parisien qui, à l’occasion d’un voyage à Belfast, se prend d’amour pour l’Irlande. Fasciné par sa culture, ses paysages et par la chaleur des gens, le jeune français rencontre Jim et Cathy qui deviendront des amis précieux. Tous font partie du mouvement républicain, et mènent comme ils le peuvent des actions pour le compte de l’IRA. Un soir à Belfast, il rencontre le charismatique Tyrone Meehan, responsable de l’IRA, vétéran de tous les combats contre les britanniques. Antoine ne tarde pas à embrasser la cause de ce peuple exténué par sa lutte contre la puissance anglaise. Captivé, le jeune Français trouve en Tyrone un mentor, un ami très cher, presque un père. Puis un traître... « Mon traître », comme l’appelle Antoine, pour désigner cet homme qui fut en réalité, vingt-cinq ans durant, un agent agissant pour le compte des Anglais. Il les avait tous trahi, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis et lui, chaque matin, chaque soir…

Plus de détails

Roman noir

La collection "Noir de suiTe" dirigée par Bernard Vitiello rassemble des novellas noires de quelques pages signées d'auteurs différents s'inspirant des mêmes personnages et du même fond d'intrigues criminelles sur le modèle du Poulpe. 

Cercueil express

Mouloud Akkouche

17 pages.Pour assister en Kabylie à l’agonie de sa mère, l’opposant interdit de séjour recourt à la bière… — T’es revenu, mon fils. Elle se laisse tomber dans mes bras. — T’es revenu… Elle se pousse légèrement et lève la tête vers moi. Je garde ma main sur sa hanche, de peur qu’elle ne tombe à la renverse. Première fois que je la sens si fragile. Gosse, je pensais qu’elle était indestructible et que, tant qu’elle se trouvait dans les parages, je ne craignais rien. Après l’âpreté du labeur pieds nus dans la rocaille et les champs, les pluies de bombes, les accouchements accroupie dans une maison sans eau ni électricité, le froid de l’hiver, les canicules, les mauvaises récoltes, elle avait vécu une autre guerre invisible – plus longue, quotidienne et répétée de génération en génération –, celle de l’assujettissement à son père, ses frères, son mari, ses fils. Une grande sensibilité transparait dans cette nouvelle. L’amour pour sa mère d’un fils banni, séparés par la Méditerranée et interdit de séjour dans son pays natal, saura suggérer à ce dernier une initiative pour le moins insolite… Finesse de l’écriture, dialogues resserrés. Du grand Mouloud Akkouche. EXTRAIT — Non, sur les chaînes françaises. Avec la parabole et Internet, ils peuvent pas tout filtrer. Son sourire édenté me rappelle celui de notre père. Incroyable ressemblance. Même regard lumineux. Je regarde ses mains. Lui aussi refuse de les plonger dans la terre. Canne blanche à la main, je jette un coup d’œil à gauche et à droite et m’engouffre dans l’étroit chemin derrière la maison. Personne ne peut me voir de la ruelle. Vêtu d’une djellaba, je porte une barbe postiche et des lunettes noires. Pour la voix, je suis habitué à la transformer au gré des personnages interprétés. Mise en scène aussi pitoyable que le voyage en cercueil ? Ma mallette à déguisements et maquillages a repris du service. A PROPOS DE L'AUTEUR Auteur de nouvelles, romans, polars, scénarios ou encore pièces radiophoniques pour France Inter, Mouloud Akkouche est un écrivain qui aime explorer différents genres littéraires.

L'étier meurtrier

Stéphane Kirchacker

10 pages.A défaut d’orties, on peut aussi pousser mémère dans l’étier… Ploc !... Kirschacker s’emploie à nous tresser une histoire criminelle ancrée dans le terroir de la côte atlantique où l’on récolte le sel. Humour décalé et suspens… on n’en dira pas plus. A travers cette nouvelle noire, découvrez une histoire criminelle et plongez dans le terroir de la côte atlantique ! EXTRAIT Zaza avait chuté face contre terre et s’était littéralement enfoncée dans la vase. Seules ses gigantesques fesses émergeaient, formant un bas-relief. Si elle n’avait pas rendu l’âme sur le coup, elle s’était étouffée, prise au piège de l’étier, tel un insecte sur du papier tue-mouches. Bernier rompit le silence : — Pas vraiment Adjani, notre Isabelle, mais le premier rôle dans L’Étier meurtrier. — Vous croyez que c’est le moment de rigoler ? — L’humour est comme le vent. Il peut se faufiler partout. Le capitaine ordonna aux gendarmes de remonter le corps. À PROPOS DE L'AUTEUR Après avoir vécu à Tahiti, Londres et San Francisco, Stéphane Kirchacker habite aujourd’hui en région parisienne. À l’adolescence, il participe à un concours de textes humoristiques organisé par Ouest France. Le journal le récompense en lui offrant deux entrées pour la foire à la volaille de Challans. Dès lors, l’écriture et les poulets rôtis compteront parmi ses passions. En 2009, il publie Mosaïque, des mini récits traitant avec humour et poésie de la vie de couple. Sa femme, personne objective s’il en est, poste alors une critique dithyrambique. Aujourd’hui, le plaisir de partager des histoires l’a rattrapé et il écrit des nouvelles noires ou roses, teintées d’humour.

Kho-Dô

Mathilde Bensa

10 pages.L’inceste peut conduire à la folie, jusqu‘à l’amour dévoreur… Mathilde Bensa s’est emparée d’une histoire paroxystique ayant défrayé la chronique criminelle. Avec une écriture limpide, elle expose le ressort du passage à l’acte. Sur fond culturel nippon fait de calme douceur policée, une montée glaçante vers l’horreur… A travers cette nouvelle noire, plongez dans un récit criminel et découvrez une réflexion sur le ressort du passage à l'acte ! EXTRAIT Tout au long de la semaine, Izumi se prépara à accueillir Marieke. Il rangea son appartement, fit le ménage, l’inventaire de son nécessaire à thé et à koh-dô. Il acheta des écorces d’eucalyptus, de cannelier, de bois de santal et de cèdre, un nouveau charbon et des cendres propres, nettoya son brûle-parfum et son porte-encens. Il se procura une branche de cerisier et une hampe d’orchidée pour confectionner un ikebana. Comme l’inspiration l’habitait, Il composa quelques haïkus. Puis il acheta une panoplie de couteaux d’office, à découper, trancheurs, désosseurs, trois santokus polyvalents avec lames d’acier inoxydable et un fusil à aiguiser. A PROPOS DE L'AUTEUR Née à Paris en 1960, Mathilde Bensa développe sans modération un goût prononcé pour les voyages, le jardinage et la cuisine. Trois passions qui l’ont guidée dans des ateliers d’écriture où elle aime faire naître des petites histoires, des nouvelles inspirées par ses expériences et ses rencontres.

Marionnettes

Patrick Bent

78 pages.Le commissaire Francis Duval rit jaune dans Chinatown-sur-Seine… LE COMMISSAIRE DUVAL, ex-cador de la Crim’, se traîne sans enthousiasme dans les couloirs au 36, quai des Orfèvres. Le soir, après le service, sa vie s’illumine enfin ! La présence de Minh Tuyêt agit sur lui comme un catalyseur. Francis se réveille. Avec elle, il irait jusqu’en enfer – en passant toutefois par le septième ciel. Lorsque les mafias de Paris 13e s’en prennent à Minh Tu, Francis voit rouge-sang. La Teigne refait surface. Désormais, là où Duval passe, les malfrats trépassent. Le divisionnaire Monteil assiste goguenard à ce jeu de massacre. Plongez dans ce récit et découvrez une intrigue criminelle mêlant sentiments, mafias, police et vengeance ! EXTRAIT Francis tremblait, sa veste étanche le protégeait de la pluie, mais non du froid. Il venait d’essayer de contacter Belkacem, mais n’avait obtenu que le répondeur. À cette heure de sauvage, Toufik devait pioncer, seul ou accompagné, et ne souhaitait pas être dérangé. Duval avait hoché la tête, compréhensif. Au-dessus de lui, de l’autre côté de l’autoroute se dressait la masse compacte et hérissée d’antennes de l’IGR. Le logo de l’hôpital tant redouté brillait dans la nuit humide comme s’il dégoulinait de chagrin. A PROPOS DE L'AUTEUR Tombé tout petit dans la marmite de l’imaginaire Patrick Bent a publié une douzaine de romans noirs et de polars. Marin, physicien, pataphysicien aussi, inlassable bourlingueur, il s’est établi en Bretagne après de longues années consacrées aux lasers. Avec Marionnettes, il apporte une contribution pimentée à la saga Noir de suiTe. 5eme opus de la série A PROPOS DE LA COLLECTION La collection Noir de suiTe sous la direction de Bernard Vitiello rassemble des novellas noires signées d'auteurs différents s'inspirant des mêmes personnages et du même fond d'intrigues criminelles sur le modèle du Poulpe.

Archi mortel

Pascal Jahouel

147 pages.L’architecture est un métier dangereux quand on vous refait la façade au calibre… Première apparition du personnage récurrent créé par Pascal Jahouel, celui qui récure au sens propre les saloperies criminelles sur lesquelles il tombe entre Rouen et Le Havre. Ce roman consacre en effet la naissance de BHL (Bernard Hilaire Lejeune), fringant lieutenant de police allumé autant par les minettes que par la fumette. Sa jactance et ses phrases bourrées jusqu’à la garde d’images et de qualificatifs boursoufflent le récit pour le plaisir des gourmets de la langue. Grâce à ce roman policier, découvrez BHL, lieutenant de police haut en couleurs, allumé autant par les minettes que par la fumette. EXTRAIT Vu de face, le type présente encore une gueule d'aspect humain. Deux trous béants ponctuent simplement son front ; une partie de sa nuque a foutu le camp, éparpillée entre sol et plafond. Au pif, il a une cinquantaine bien tapée, le cheveu blanc toujours abondant et une dégaine de petit notable de province avec des fringues simili haut de gamme élimées et à présent tachées. Je lance à la cantonade pour détendre l'atmosphère : — Y a des amateurs de puzzle ? A PROPOS DE L'AUTEUR Né dans la cité Océane en 61, le jour où l’homme décida de s’envoyer dans la stratosphère (Youri Gagarine !), Pascal Jahouel, est un travailleur immigré à Rouen. Il touche à tout par curiosité. En quête permanente de bonheur, il farfouille actuellement du côté de l’écriture de polar. Ska a réédité son premier polar : Archi mortel, dans la collection Noire Sœur. Les autres suivront.

…de bar

Roland Sadaune

16 pages.S'il y a bien quelque chose qui énerve Raoul Dupuis, c'est que le patron du Stringate, l'appelle Debar… Tantôt, je jouais en mineur. Un Vous qui passez sans me voir triste. Signe de cette solitude qui me pourrissait l’existence depuis le départ de Chloé, ma muse. Mon Euterpe de salon en ayant marre de me partager avec un crapaud laqué noir s’était volatilisée au bras d’un ex-arbitre de football gras du chéquier. – Debar, bordel, tu mijotes quoi ? A travers cette nouvelle, plongez dans un univers noir, et découvrez un récit passionnant ! EXTRAIT Le capitaine ordonna aux gendarmes de remonter le corps. Un énorme ploc résonna. La dépouille fut nettoyée. Bardot détailla le visage et les membres : aucune marque qui aurait pu indiquer des traces de lutte. Les mirettes de l’adjudant-chef Bernier, elles, restaient braquées sur la vase noirâtre qui conservait les stigmates de l’excavation. Elle lâcha : — Un trou noir, c’est troublant. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Roland Sadaune joue du clavier, d'ordinateur, tout en souplesse, en finesse, un toucher de touches subtil, dans une ode à Nat King Cole. Il décrit l'ambiance de ces boîtes style café-concert pour femmes vieillissantes en mal de toucher de hanches et plus si affinités. A croire qu'il a fréquenté assidument ces apéros dansants, comme artiste bien évidement. Et en pratiquant l'humour, noir. Roland Sadaune change de registre, il abandonne ses pinceaux pour la musique et c'est une heureuse surprise. - Paul Maugendre A PROPOS DE L'AUTEUR Huitième enfant d’une mère polonaise, Roland Sadaune se passionne de littérature policière dès l’âge de 13 ans. Après une adolescence passée dans le brouhaha d’une usine et la solitude d’un hôtel, il corrige l’erreur d’aiguillage en plongeant dans la peinture. Il mène alors de front vie professionnelle et vie culturelle. Puis sa carrière d’artiste peintre s’impose, ce qui ne l’empêche pas d’entreprendre l’écriture d’un ouvrage policier. Essai qui se voit transformé par une trentaine de romans et le double de nouvelles. Ancien membre du bureau de l’association 813, il participe à des revues de genre. Outre des illustrations ponctuelles, il propose 3 expositions picturales sur le thème du Polar. Son joker préféré est le cinéma. En salle, car l’été on y est au frais, et l’hiver on s’y sent bien. Il apprécie le ludisme noir qui fait rire jaune.

Le pouce crochu

Fortuné du Boisgobey

291 pages."Une fille opiniâtre poursuit l’assassin de son père… ainsi se résume succinctement cette histoire, écrite par l’un des précurseurs du roman policier… Était-ce bien une main, cette tâche noirâtre qui tranchait sur le rideau blanc ? Camille en douta d’abord, mais elle ne parvenait pas à s’expliquer cette étrange apparition. Elle crut même être dupe d’une illusion d’optique. Le feu se mourait dans l’âtre et la lumière de la lampe commençait à baisser, si bien que le salon s’emplissait d’ombre et qu’elle ne distinguait plus nettement les objets. Elle aurait voulu fermer les yeux et elle ne pouvait pas. Ce point noir la fascinait. Cela ressemblait à une araignée énorme, armée de pattes velues, et cela ne bougeait pas. Était-ce la griffe de quelque bête monstrueuse ? Camille n’était pas poltronne, et pourtant elle sentait son sang se glacer dans ses veines. Selon Thierry Chevrier, du Boisgobey « nous présente des héros profondément faillibles et humains, sujets au doute comme à l’erreur, lancés dans une traque pour la vérité, tenaces, hésitants, parfois déçus de fausses apparences, vérité souvent détruite au moment où l’on commençait à y croire, au fil d’aventures toujours profondément aléatoires et surprenantes. » Si l’on voit parfois les coutures de fil blanc dans ses intrigues, le point se rapproche davantage de la broderie que du ravaudage grossier. Emile Zola si critique envers les auteurs populaires de feuilletons à succès de son époque distinguait du Boisgobey qui faisait « plus proprement que les autres ». (extrait de l’avant-propos de Franq Dilo). Un roman qui figure parmi les classiques de la littérature policière, à (re)découvrir de toute urgence ! EXTRAIT Le père et la fille se remirent à la besogne, chacun de son côté ; le père avec ardeur, la fille assez mollement. Les doigts de Camille manœuvraient distraitement l’aiguille dans la laine, mais ses yeux ne suivaient plus son ouvrage. Elle rêvait au brillant avenir qui s’ouvrait devant elle et à la vie paisible qu’elle allait quitter. Elle la regrettait déjà, cette existence modeste qui suffisait à la rendre heureuse, et la richesse l’effrayait. Camille n’avait pas d’ambition, mais elle était nerveuse à l’excès, et elle se trouvait dans la même position d’esprit qu’un homme qui va s’embarquer pour un pays inconnu, et qui préférerait ne pas s’éloigner du village où il est né. Son imagination surexcitée ne lui montrait que les périls du voyage, et elle avait le vague pressentiment d’un malheur prochain. Un bruit très léger la fit tressaillir, un craquement presque imperceptible. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Le pouce crochu, un classique en son genre, ravira les amateurs de romans policiers de l'époque, et bien d'autres lecteurs également. - Blog Bibliotheca À PROPOS DE L'AUTEUR Fortuné du Boisgobey (1821-1891) est un écrivain français célèbre pour ses romans judiciaires et policiers, ses romans historiques et ses récits de voyage."

Le Roi René

Max Obione

82 pages.Sur les routes du Tour de France, la rencontre d’un jeune garçon et d’un vieux motard au guidon de Daisybelle, sa moto side-car… Des voitures officielles nous dépassaient en filant à toute allure vers l’arrivée. Nous nous engageâmes donc en ouvreur de route sur la Daisybelle qui brillait, qui pétaradait, qui… Sans compter que l’allure du pilote portant des lunettes et une combinaison jaune, une tenue digne de Fantômas, ainsi que la dégaine du môme accroché derrière donnaient à cet équipage un look rétro du plus bel effet. Les gens qui nous voyaient passer croyaient à une attraction. Ils applaudissaient, les parents tiraient les gamins et leur montraient notre équipage. Rétrospectivement, je crois, que pris dans cette ambiance, j’ai dû saluer la foule comme une star. « C’est moi, oui, c’est moi, le gars Louis Hortiz, de la 4eme C du collège Marcel Cachin ! » Gonflé d’orgueil, important, reconnu. Je ne faisais pas le fier, j’étais fier ! « Oui, c’est moi, Loulou, le frère de Lucette. » Piètres titres de gloire. Mais à ce moment précis, j’étais Jules César de retour de Gaule triomphant dans Rome, j’étais Jeanne d’Arc entrant dans Orléans, j’étais Charles Lindbergh paradant dans les rues de Manhattan. J’en ris aujourd’hui. Dans cette évocation du Tour de France de son enfance, Max Obione, avec l’allant de son style imagé et vivant, nous restitue à travers la relation d’un enfant de 10 ans et d’un vieux grincheux ce qu’était cette grande compétition sportive avant la sponsorisation marchande, au temps de la télévision en noir et blanc et des équipes nationales et régionales. Une aventure souriante à deux doigts de verser dans le crime, pour les amoureux du Tour, de 8 à 108 ans. EXTRAIT — Hep là ! Faut pas garer ton biclou sur ma clôture ! — Je l’abîme pas. — Discute pas, y a de la place ailleurs. Reprends-le et vite ! — Bon d’accord, mais j’ai pas abîmé votre grillage. — Qu’est-ce que tu marmonnes dans tes moustaches ? — Je dis : Je n’ai pas abîmé votre grillage, M’sieur. — Bon, bon, pose le de l’autre côté de la rue, ça ne gênera personne. — D’accord. — Il date de Mathusalem ton engin. — C’est le vieux vélo de ma mère. À PROPOS DE L'AUTEUR Max Obione s’est emparé du noir sur le tard afin de donner libre cours à son tempérament libertaire. Dans ses polars et ses nouvelles, ce jeune auteur tardif revisite les archétypes du genre. C’est un franc-tireur des lettres qui, se reposant du noir un temps, met du rose à sa palette. Sur le chemin de la littérature érotique, il commence à semer des cailloux libertins. Mais le noir demeure sa couleur de prédilection.

Nouveautés romans

Dans l'actualité de Quartier livre/Youboox, quatre nouveautés romanesques

La femme qui voit de l''autre côté du miroir

Catherine Grangeard

193 pages. Lucie fête ses 25 ans en famille. Comme d’habitude, sa mère n’a pas prévu de gâteau : le poids de Lucie la range, selon les médecins, dans la catégorie des obésités modérées. Lucie a trente kilos en trop. Trente kilos dont ni le sport ni les régimes ne sont jamais venus à bout… Quand elle fait le bilan de ses efforts, Lucie se dit qu’elle a le choix entre : 1. Avoir faim non-stop tout en faisant du sport à outrance. 2. Continuer de grossir et mourir d’un infarctus trop jeune . À la table familiale, elle fait une déclaration tranchante : pour son anniversaire, elle va s’offrir une chirurgie bariatrique. Avant l’opération, le protocole prévoit un rendez-vous avec une psy. Pour Lucie, il s’agit surtout d’obtenir que la psychanalyste signe en bas du formulaire et autorise l’intervention. Mais cette première rencontre s’ouvre sur d’autres entretiens au cours desquels Lucie interrogera son rapport à son corps, à l’autre et au monde. Lucie optera-t-elle finalement pour la chirurgie ou trouvera-t-elle une autre voie pour se sentir bien dans sa peau ?

Dieu n'aime pas les vieux

Elisa De Jaunier

262 pages.Dieu n’aime pas les vieux est l’histoire de six destins croisés de gens ordinaires, de l’adolescente qui rêve de devenir une femme à la vieille dame qui, au crépuscule de la vie, compte les jours en maison de retraite. Chacun d’entre eux voit sa vie basculer suite à un mystérieux évènement. Rien n’est plus acquis, rien n’est plus écrit, la vie n’a plus de mode d’emploi et tout reste à inventer. Empruntant les voix de ces six personnages, ce conte philosophique évoque la marche du temps, qui charrie les espoirs et les regrets d’un bout à l’autre de la vie.

Les Planches Pourries

Samuel Noel

188 pages.Librarius est un homme marginal et fantasque, du genre à rêver sa vie plutôt que de la vivre. Tombé amoureux de la belle Suzanne, qui ne rentre également dans aucun moule prévu par la société, il lui a promis qu'un jour, il l'emmènerait sur une île déserte afin d'échapper à ce monde qui ne leur convient pas. Le projet est insensé, mais les rencontres que le hasard mettra sur le chemin de ce doux rêveur vont rendre ce dessein réalisable, au prix de multiples péripéties... Réjouissant, poétique, absurde, jubilatoire... Les adjectifs ne manquent pas pour définir ce conte onirique, qui entraîne le lecteur bien loin des sentiers battus auxquels il est habitué.

Drôle de mort

Sophie Moulay

134 pages.Je m’appelle Roger Fournier et je suis mort depuis soixante ans. Assassiné. Ne soyez pas désolé, j’ai eu le temps de m’y habituer. Les plus beaux moments de ma mort ? L’enquête menée par l’inspecteur Tovelle pour découvrir mon meurtrier. Inutile de vous préciser que j’étais aux premières loges ! J’ai découvert le véritable visage de mes proches et appris à mes dépens que toute vérité n’est pas bonne à entendre… Depuis, j’ai su rebondir et me construire une nouvelle vie dans la mort. Un jour, si nous avons le temps, je vous en parlerai davantage. Mais d’abord, laissez-moi vous raconter comment j’ai été assassiné.

Guides pratiques de la vie quotidienne

Des nouveautés qui informent et donnent des conseils sur les questions qui préoccupent chacun d'entre nous

Au-delà des mots - Guide de la communication non verbale

Martine Story

169 pages. Un livre complet et en couleurs pour décrypter le langage corporel, les gestes et les attitudes « au-delà des mots » ! Dans le domaine politique, professionnel ou privé, nul n’échappe totalement à ce qu’expriment involontairement certains gestes et attitudes. Longtemps laissé à l’appréciation de quelques amateurs, ce langage corporel est désormais l’objet d’une discipline à part entière, la synergologie, qui rationalise, codifie et enrichit l’analyse de ce discours muet qui échappe le plus souvent au contrôle de celui qui parle ou réagit à des propos. Décoder ce langage corporel, analyser les situations qui le mettent en œuvre, comprendre ce qui se joue dans l’esprit de la personne observée, repérer les non-dits, détecter les mensonges, et finalement communiquer de façon plus efficace, tels sont les objectifs de ce guide pratique. Il comporte des apports conceptuels, mais aussi des exemples qui, à l’aide de plusieurs centaines de photos en couleurs, proposent des grilles de lecture et des situations réelles mettant en scène des personnalités connues de tous. Cet ouvrage donne les clés de compréhension du langage corporel de quiconque est amené à s’exprimer, tant dans l’univers politique et professionnel que dans la sphère privée.

Devenez propriétaire - Conseils et expériences pour réussir son projet immobilier du premier coup

Barbara Schaller

345 pages. Que votre projet immobilier soit prévu dans quelques années, que vous soyez en phase d’étude ou que vous l’ayez déjà démarré, ce livre est fait pour vous. Il vous apportera des conseils, des méthodes et des solutions. Un seul bon conseil bien appliqué peut valoir de l’or ! Grâce à ces recommandations, vous économiserez de l’argent, vous gagnerez du temps et vous vous épargnerez de nombreux soucis. On dit qu’il faut investir trois fois dans l’immobilier avant d’être satisfait de son projet. Mais les non-professionnels construisent ou achètent en moyenne une fois et demie au cours de leur vie, ce qui est clairement insuffisant pour obtenir le savoir nécessaire afin d’éviter les erreurs qui peuvent faire mal C’est donc tout l’intérêt de ce livre qui, en vous dévoilant de multiples astuces, trucs et conseils dans les domaines financiers, juridiques, de la construction et de l’aménagement, vaut 100 fois son prix d’achat.

Habiter son corps

Anonymous

213 pages. Etre présent à soi-même Bien vivre dans son corps ne va pas de soi. Les difficultés de la vie et les souffrances qui ont marqué notre histoire sont inscrites dans notre corps sous forme de tensions dont nous n'avons pas toujours conscience. Inutiles et excessives, elles nous empêchent d'être pleinement présents à nous-mêmes. En s'appuyant sur deux approches complémentaires, la psychanalyse et la méthode F. M. Alexander, ce livre invite le lecteur à mieux comprendre la relation à son corps et à sa vie. La méthode Alexander se fonde sur le mouvement intérieur, l'équilibre, la justesse de l'attitude et la liberté des gestes. De nombreux exercices aideront le lecteur à écouter ses ressentis et à se défaire de ses automatismes pour vivre en harmonie avec lui-même et les autres.

Au secours, je n’arrive plus à décider ! - Comprendre et gérer la Fatigue Décisionnelle

Julien Pasquié

58 pages. Il y a des moments de la journée et des périodes de la vie où notre capacité à prendre des décisions pertinentes s'effondre. Apprenez à les repérez et évitez ainsi de prendre des décisions privées ou professionnelles que vous pourriez regretter ensuite. Le matin, au réveil, vous avez des idées plein la tête mais quand arrive le soir, vous n’en pouvez plus d’avoir pris trop de décisions. Ou bien cela fait des semaines que vous n’arrivez pas à donner une orientation claire à votre vie professionnelle ou à faire des choix clairs et définitifs dans votre vie privée ; et aujourd’hui, vous avez l’impression d’avancer dans un brouillard de plus en plus épais. Au final, vous n’arrivez plus à prendre une décision, même anodine. Ou, pire encore, la seule idée de devoir décider vous épuise. Vous préférez alors ruminer, procrastiner et attendre la dernière minute pour prendre votre décision... qui ne sera pas forcément la meilleure. Alors vous souffrez peut-être de “fatigue décisionnelle” ou “Fatigue de la décision”, ponctuelle ou chronique. Julien Pasquié s’est trouvé lui aussi dans cette situation : totalement bloqué pendant plusieurs semaines, incapable de prendre la moindre décision. C’était surtout sa vie professionnelle qui en était affectée mais sa vie privée n’était pas non plus épargnée. C’est par hasard, en parcourant le web, qu’il a pu mettre un nom sur ce symptôme et se rendre compte qu’il n’était pas le seul dans ce cas ! D’où l’idée d’écrire ce livre, pour partager ses recherches, réflexions et solutions...